Comment préparer le sol avant la pose des pavés autobloquants ?

Comment préparer le sol avant la pose des pavés autobloquants ?

Par le

Mon pavé - Article du blog

Posts récents :

Comment préparer le sol avant la pose des pavés autobloquants ?

Tout d’abord, des pavés autobloquants sont des pavés qui s’emboitent les uns avec les autres. Grâce aux forces de frottement, ils vont parfaitement tenir ensemble. Un pavé autobloquant est très facile et rapide à poser et la majorité est carrossable. De ce fait, ils résisteront au passage fréquent de véhicules. La plus grande partie de ces pavés sont fabriqués en béton mais ils existent également en pierre. Ils sont souvent utilisés pour les aménagements extérieurs en tout genre : les allées, les cours ainsi que les terrasses et ils peuvent aussi servir à faire le sol des caves à vin.

Ces pavés présentent des avantages, en plus d’être faciles et rapides à poser. En effet, ils s’emboitent facilement. Ils seront également faciles à changer de place car ils ne sont ni scellés, ni collés au sol. Ils offrent un large choix aux utilisateurs puisqu’ils sont disponibles en plusieurs formats, coloris et finitions. De plus, les autobloquants assurent une grande résistance, ne craignant ni le gel, ni les fortes pluies. Et, ils nécessitent peu d’entretien.

Il y a deux types de pose pour vos pavés autobloquants : soit sur un lit de sable, soit sur une couche de stabilisé. Il est cependant préférable de se renseigner auprès de la FEBELCEM ou du CERIB.

• Pose sur lit de sable (pose traditionnelle)

Pour procéder à cette pose, il faut d’abord creuser environ 40 centimètres pour préparer le sol. Il faut aussi prévoir une légère pente (environs 1 ou 2 % vers l’extérieur) pour laisser les eaux s’écouler et s’évacuer.

Nous allons poser une sous-couche que nous allons recouvrir avec un géotextile afin de limiter la pousse de mauvaises herbes dans les interstices des pavés et de stabiliser le terrain. Cette sous-couche doit faire environ 10-15 centimètres d’épaisseur bien damée.

Après cela, on peut mettre la couche de sable d’environ 3-4 centimètres. Elle devra être très régulière et suivre la pente pour continuer ce principe d’écoulement des eaux.

Finalement, le terrain sera prêt pour poser vos pavés les uns après les autres à l’aide d’un maillet et d’un niveau. Il vous suffira, une fois la pose terminée, de recouvrir les joints avec du sable fin.

• Pose sur couche de stabilisé

Cette pose sera conseillée dans le cas ou le passage serait fréquent ou lorsque le sol est meuble (se dit d’un sol ayant très peu de cohésion et étant difficile à travailler).

Nous préfèrerons plutôt ce type de pose pour prévenir que les pavés ne bougent ou ne se décollent avec le passage piéton ou routier. Pour préparer votre sol à ce type de pose, vous devrez également creuser environs 40 centimètres pour poser une sous-couche (10-15 centimètres lorsqu’elle est damée) suivie d’une couche de stabilisé. N’oubliez pas de prévoir une pente (entre 1 et 2% vers l’extérieur). Tout comme la pose sur lit de sable, nous vous conseillons de poser un géotextile puis seulement mettre un lit de pose (sable ou mortier) afin de poser votre pavé.

La différence avec la simple pose sur lit de sable est que, pour fortifier votre sol et éviter que la pose ne bouge, vous aller insérer entre la fondation et le géotextile, une couche de stabilisée.

Même si les préconisations légales de la Belgique et de la France se ressemblent beaucoup, il y a certaines différences. Nous vous conseillons de ce fait de consulter la FEBELCEM (Fédération Belge du Ciment) ou le CERIB (Centre d’Etude et de Recherche de l’Industrie du Béton en France).

Découvrez nos produits !